Carnet 17 : Direction le sud de l'Ethiopie et pour la première fois, pas tout seul. (du 21 au 25 avril).




Je tiens tout d'abord à préciser à tous les septiques que l'intégralité des photos que vous avez vu et que vous verrez, ont été prises par moi.

Après avoir récupéré Noémie à Addis Ababa, nous prenons la direction du Sud le mercredi matin. Je lui laisse la parole :

6h du mat, bus pour Langano : première rencontre avec des ethiopiens.

Jgab : motaïv les mecs.

poufffff ...

Jgab : pardonnez-la elle n'a pas l'habitude de travailler sur des Sites Internet aussi fabuleux !

Pour un premier jour en Ethiopie, j'en prends plein les yeux. Ici le Lac de Ziway.
Etrange impression d'un brusque transport dans le temps, des milliers d'années en arrière...

Moi j'aime bien celle-là, même si elle est mal cadrée.

Jgab : Coco, le cadrage c'est ma spécialité !

Les ethiopiens à la cuisine, attention à l'injera, pas toujours facile à digérer. C'est une espèce de galette qui fermente pendant 6 mois dans le tronc d'un arbre, après avoir été piétinée pendant des heures par les femmes. Hhhmm à table !!!!

Nous arrivons au Lac Langano : des oiseaux, des montagnes, des maisons et des enfants qui vendent des voitures en terre et en pierre.

Jgab : j'ai échangé mon T-shirt, trop bien !!!

Et encore une maison avec des arbres. Pour la petite histoire, à ce moment-là, on cherchait un hôtel pour la nuit, la pluie arrivait.
Et voilà la pluie.

Ouf ! On a trouvé l'hôtel ainsi qu'une bande de d'jeuns english venus claquer de la tune dans un cadre magnifique.

jgab : comme nous quoi !

Au petit déj, un invité de marque...

jgab : ehh mec on n'est pas des pigeons !!!

Romantique !!!

Jgab : c'est sur un mec qui ramasse les poubelles c'est romantique !!!

moins romantique, mais beaucoup moins romantique !!!

Jgab : normal, le mec à gauche vient gâcher la photo.

C'est l'orage qui arrive, un peu surréel ...

jgab : la flotte qu'on s'est pris était bien réelle.

C'est quoi ce bestio !!!
J'ai trouvé mon mari, le deuxième en partant de la gauche.

Ca à l'air confortable comme ça, mais on s'est retrouvé à 30 dans un minibus pour 15. On a du sauter par la fenêtre pour sortir.

Jgab : remarquez les rideaux, attention les yeux.

Deuxième bus : on s'est fait ramasser par des d'jeuns en excursion de fin d'année. Attention des éthiopiens qui chantent "chauffeur si t'es champion" en Ahmarique ça déménage ...

Jgab : c'est mon front que vous voyez en bas à gauche.

La classe de comptabilité au grand complet, mais dommage pour moi, au menu : injera ...

Jgab : ah ah ah, encore une victoire de canard !

Dommage, y'a un barbu qui gâche la photo !

Jgab : l'Ethiopie, c'est le rêve, à ma taille !!!

(Survolez la photo pour voir Noémie et ses groupies).

Une petite fête au pied d'un arbre centenaire, pas mal comme cadre.

Ambiance Disco !!!

Jgab : La seule main blanche tendue, c'est moi !

Qu'est ce qu'elle fout là cette photo Jean-Gab ???
C'est beau quand même !!
Y'a rien à dire, se taire et contempler.
Jgab : même si c'est joli, Noémie n'est pas inspirée. C'est dur de faire un Site, hein ?

Jgab : Comme d'habitude, un gamin nous suit.

Noémie : mais moi j'aime bien les gamins !

Des sources chaudes, croyez-le si vous voulez, mais les éthiopiens du coin y font cuire leurs oeufs ...
Pendant qu'ils font trempette, je m'amuse avec l'appareil photo de Jean-Gab ...
On redescend vers le village, il n'y a pas grand monde sur les routes.

Ca c'est Wondo Genet, qui signifie paradis en Ahmarique, vous comprendrez pourquoi ...

Jgab : parce qu'il y a 3 fleurs dans le jardin ???

Enfin, un peu plus d'animation, le centre-ville.

Jgab : pour sur, c'est la paradis !

Bon ben ... On a encore de l'habitat traditionnel, t'es gavant Jean-Gab.

Jgab : mais non moi je voulais l'arbre !

Alors au choix : Sprite, Coca-Cola, Pepsi, Mirinda, Fanta.

Jgab : Je prendais une Kro si c'est possible.

Jean-Gab prend Madame en photo, Monsieur n'a pas l'air content ...
Encooorrre !!!

Alors en conclusion, pas trop de variation dans l'habitat traditionnel d'Addis Ababa à Yabelo.

Jgab : tous à vos atlas pour voir où est Labello.

On va faire les courses ?

Jgab : On va voir les vaches ?

Jgab : Ouais j'ai gagné, on va voir les vaches. De toutes façons, je ne risquais pas de me retrouver chez Etam.

Lui c'est Amanuel, notre grand pote éthiopien, un clandestin qui m'explique comment il va passer au Kenya !

Jgab : heeuu, le mec à côté de Noémie, pas celui de droite !

Partie de ping-pong inattendue à Yabelo. Jean-Gab a perdu, el clandestino a gagné !

Jgab : Snif, Ji perdu.

Il est beau quand même Amanuel, el cladestino ...

Jgab : good vibration !

Ohhhhh, il est beau le bébé !!!

Jgab : un futur Bob Marley, il a le bonnet, il ne manque plus que les rastas.

Conciliabule féminin, hommes prohibés.

Jgab : ouahhh la vache, des mots compliqués sur mon Site, jamais vu ça !!!



Carnet suivant