Carnet 48 : De Lima à Cusco, une aventure mais surtout du bus (du 26 au 28 août).




Alors, après avoir fait 1038 km de Piura jusqu'à Lima (voir le carnet précédent), je suis donc parti pour les montagnes andines et Huancayo, la première étape. Lima-Huancayo, 9h, 360 km.
Sans problème, je me relève le lendemain, tout beau tout frais (je vous laisse constater), prêt à affronter de nouveau quelques centaines de kilomètres, mais surtout quelques heures !
Les paysages sont au rendez-vous et croyez-moi, on va s'en gaver de beaux paysages tout au long de ce carnet.
Que voulez vous, je m'occupe.
De temps en temps on traverse quelques villages où certaines personnes montent et d'autres descendent.
On croise aussi des gares !
de l'eau aussi.
Regardez bien ce village parce que c'est la seule pause de la journée !
L'occasion de visiter un peu ce village hors du temps. Ici le cours du Dollars et la crise économique (ou encore la guerre en Irak !) ça n'existe pas, personne connaît.
J'en profite bien sûr pour me détendre et réfléchir à tout ça. Ce village, la guerre en Irak, le cours du pétrole, est-ce que je vais une fois de plus manger du poulet avec du riz et des frites ce soir, comme à chaque repas ? Des questions existentiels dont au moins une aura une réponse ce soir !
Je vous présente la route ! C'est l'équivalent d'un chemin de randonnée dans les Alpes, non encore plus petit en fait.
Cette route longe la rivière et de temps en temps on sent le bus qui penche d'un côté, puis de l'autre, je sens surtout la charmante vieille dame à côté de moi m'agripper le bras !
La même route vue de devant. Ce qui me permet au passage de vous prouvez que j'étais bien dans ce bus !
Parfois on s'arrête en pleine campagne pour déposer des gens. Toute la famille est là pour accueillir l'un des leur, même la mule encore chargée.
Pour ceux qui suivent, ceci est tout simplement une plante, pour faire plaisir à ma soeur.
Je referme la parenthère botanique pour enchainer avec ce portrait.
J'aime beaucoup aussi celui-là avec le coeur dessiné derrière voulant dire "I love Pérou".

Voici Ayacucho, la deuxième étape. Huancayo-Ayacucho, 319 km, 11h.

J'apprends par ailleurs, qu'il existait une autre route entre Huancayo et Ayacucho qui passait par les crêtes et par des cols de plus de 4500 mètres avec également le point le plus haut passable en voiture du monde à 5059 mètres. Tanpis, ça sera pour le prochain voyage.

Etant donné que je suis encore arrivé la nuit, j'ai du mal à me lever aux aurores (je me lève quand même à 8h !). En tout cas trop tard pour prendre le bus de Cusco. Je passe donc la journée à silloner les rues de Ayacucho et profiter des festivités locales.
Mais le soir je repars en direction de Cusco. Le lendemain matin (moment du déclenchement de cette photo), nous changeons de bus à Andahuaylas. Ayacucho-Andahuaylas, 261 km, 11h mais de nuit.
Nous repartons en direction de Cuzco. A tous ceux qui croirait que je ne sais pas écrire le mot Cusco, je tiens à leur dire que par ici on utilise les 2 écritures. Très attaché aux coutumes et aux valeurs locales, j'en fais autant.
Bon je vous préviens, ici commence une série paysage. Je n'aurai donc pas toujours les mots adéquates, sachez au moins que je ferais de mon mieux.
La petite maison dans la prairie. Désolé je n'ai pas trouvé Marie Ingals, ni Charles sur sa chariotte d'ailleurs.
Bon vous voyez le commentaire précédent par exemple n'est pas adequate, mais je vous avais prévenu, je ne vous ai pas pris en traitre.
La route qui passe par ces montagnes, oscille entre 3500 et 4000 mètres.
On redescend parfois dans une vallée aux environs de 2500 mètres, puis on remonte.
Cette photo n'a d'intérêt que si vous remarquez la chaîne de montagne dans le fond, prise dans les nuages sans doute à plus de 5000 mètres.
C'est beau un nuage tout de même.
Et puis on commence à voir des panneaux indiquant Cuzco, on ne doit plus être qu'à 5 ou 6 heures.
Dans ces campagnes reculées du Pérou, l'habitat traditionnel est forcément visible partout.
Et encore des paysages.
Et toujours des paysages.
Bon tout le monde a compris l'intérêt de cette photo maintenant, mis à part que c'est un cactus.
Et puis, soudain ...
au détour d'une montagne, apparaît les premières maisons de Cusco. Que du bonheur, vous imaginez mon soulagement.

Andahuaylas-Cusco, 195 km, 11h.

Je récapitule donc : Lima-Cusco, 44h de bus, 4 jours pour faire 1135 km. C'est ça les Andes, mais rassurez-vous si un jour vous voulez vous rendre de Lima à Cusco, il y a une autre route.



Carnet suivant