Carnet 49 : Cusco et Arequipa, les dernières étapes péruviennes (du 29 août au 3 septembre).




Si à Huancayo, il faisait un peu froid, à Cusco, il fait très froid. Je commence donc à m'équiper en conséquence, le bonnet péruvien estévidemment de mise.
J'arrive donc à Cusco, la capitale du tourisme andin, à proximité du très célèbre Machu Pichu. Cusco se situe à 3400 mètres.
Cusco c'est aussi un bon paquet de petites rues (attention, en général cette rue est bondée mais vue que je me lève tôt y'a personne !).
Cusco et ses couleurs, vives et intenses.
Cusco et ses satanées marches qu'ils faut monter et descendre dès que l'on veut se déplacer un peu.
Comme dans le rete de l'Altiplano, Cusco et sa population.
Mais à la différence du reste de l'Altiplano, Cusco c'est surtout plein de touristes.
J'ai la chance encore une fois de tomber sur un défilé, décidément ces péruviens sont de vrais fétards.
Je ne sais pas quel était le but de ce défilé, mais vu le nombre de policiers et de militaires sur place, ça n'était pas le moment de piquer un mars dans l'épicerie du coin !
Bref pour vous raconter un peu mon quotidien, je passe ces quelques jours à Cusco entre la bibliothèque municipale et mes rendez-vous.
Je me balade et prends quelques photos de cette ville à l'architecture typique et bien conservée.
Un petit clin d'oeil à tous les fans du Volkswagen Combi.
Ce qui me permet aisément d'enchainer avec cette photo pour tous les fans de coccinelle, hein Charlotte ?
Cusco est également très sympa la nuit, ici la Plaza de Armas. C'est facile au Pérou toutes les places centrales s'appellent Plaza de Armas.
Une rue.
Et une autre.
Et enfin la vue depuis la terrasse de mon hôtel, mais je ne traine pas il caille un peu quand même.
Et puis, je prends un bus de nuit pour Arequipa. Puisque vous êtes fort et que vous comprenez vite, ceci est ... La Plaza de Armas, évidemment !
La Plaza de Armas d'Arequipa à la particularité d'avoir un bon paquet de pigeons. Je crois qu'il y en a un qui se sent mal. Moi je dis, faisez gaffe au pigeons. Un Communiqué de l'association "pigeons bourrés".
Et là où il y a des pigeons, il y a évidemment des enfants qui s'amuse à essayer de les shooter. Bonne ambiance.
A Arequipa, il y a aussi des lampadaires !
Des fontaines,

il y a une Plaza de Armas, des lampadaires, des palmiers, des fontaines (et de l'eau), en résumé Arequipa est une ville bien équipée !



Carnet suivant