L'Habitat du Ladakh

 

1) Généralités

     Le Ladakh n'est pas un pays. C'est une région du Nord de l'Inde en plein milieu des montagnes himalayennes, coincé entre le Pakistan, la Chine et le Népal. Ce territoire se situe dans une zone aride, très froide en hiver et relativement chaude en été. Paradis de nombreux trekkeurs, le Ladakh offre des paysages à couper le souffle.

     Le Ladakh se rapproche bien plus du Tibet que de l'Inde dans la culture, la religion, la langue, la morphologie des peuples même. On l'appelle d'ailleurs sans complexe le petit Tibet. Ici la photo du Dalaï Lama est au-dessus de tous les bureaux et de toutes les maisons et même si le tourisme s'est énormément développé depuis plusieurs années, la région conserve malgré tout un cachet bien traditionnel. Les mentalités sont aussi restées saines et remarquables. Dans ces régions himalayennes, l'honnêteté et le respect de l'homme sont bien présentes.

     En ce qui concerne l'habitat ladakhi, on pourrait en dire autant. Il s'est adapté au modernisme tout en conservant son cachet traditionnel. Les maisons et villes sont toutes construites en terre. Leh la capitale qui compte près de 30 000 personnes est entièrement construite en terre. Ce qui est en revanche tout à fait original, c'est que les ladakhis construisent leurs maisons de la même manière que ce soit à la ville ou à la campagne.

     Le principe de construction est simple. Il ressemble de près à beaucoup d'habitation de régions arides : des murs en briques de terre, une toiture terrasse, ... Le modernisme a introduit comme souvent le béton. Mais au Ladakh, ce matériau n'a pas pour autant occulter l'utilisation de la terre. En résumé, les éléments porteurs, c'est-à-dire les poteaux et les poutres sont réalisées en béton. Tout le reste est fait en terre, ou plus précisément en adobe. Les planchers sont construits en bois et de terre. Des poutres primaires d'une taille conséquente supporte les poutres secondaires sur lesquels se mélangent un lit de bois et de la terre. On retrouve le même principe de construction que dans les autres pays arides (chaud ou froid) du monde. Au Ladakh, il n'est pas rare de trouver des maisons construites sur plusieurs niveaux.

     Les ladakhis attachent une grande importance à la décoration de leur maison. C'est d'ailleurs un point particulier qui caractérise très bien l'architecture vernaculaire de leur habitation. Ainsi, les fenêtres et portes extérieures sont entièrement faites en bois et décorées de nombreux dessins. Elles sont mises en place en même temps que la construction des éléments verticaux et non après la réalisation des murs. De la même façon , l'intérieur de la maison est habillé de nombreuses décorations.

 

2) L'habitat du Ladakh :

Le paysage rural et urbain conserve un cachet traditionnel. Ici à Leh, la capitale du Ladakh toutes les maisons sont construites de la même manière : la structure est en béton, le reste de la maison est en terre.
Même les immeubles sont construits de la même façon.
L'équipe des bâtisseurs en plein travail !
Comme dans tous les autres pays du monde au climat aride, les briques de terre sont fabriquées à la main avec de la terre, de la paille et de l'eau.
Le Ladakh rural est encore bien préservé du tourisme et conserve son architecture et ses coutumes traditionnels.

La maison traditionnelle ladakhi est souvent construite sur plusieurs niveaux et les éléments de décoration sont nombreux.
Certaines maisons peuvent même être construites sur trois ou quatre étages.

 

Le bois ramassé est stocké tout autour de la maison sur les rebords des toitures terrasses pour être séché, participant ainsi à l'habillage de la maison.

Comme dans d'autres pays arides, la toiture terrasse serre aux différentes tâches de la famille.

Les fenêtres des maisons sont faites par un ensemble de bois à assembler. En construisant la maison, les éléments en bois sont introduits au fur et à mesure de l'élévation entre les briques de terre. Elles sont pour la plupart très bien décorées.

(Survolez la photo).

Ici la construction d'une toiture à Leh. La charpente est entièrement construite sur place grâce à un assemblage de chevrons, à l'image des fenêtres.
Les poutres supportent les planchers des maisons. Des poutres primaires reçoivent des poutres secondaires (ci-dessous), sur lesquelles sont mis des bois de plus petites tailles et de la terre.
L'intérieur des maisons est très décoré. Ci-dessous, la cuisine et la pièce principale d'une maison traditionnelle ladakhi.
On peut remarquer les détails de menuiseries au niveau de la liaison entre la poutre et le poteau.
Le four à bois possède une cheminée qui permet d'évacuer les fumées en toiture et un bac pour récupérer les cendres qui serviront de chasse-d'eau pour les WC ...

Les WC les plus rudimentaires et les plus écologiques qu'ils soient, puisque l'intégralité des excréments tombent au fond du trou et sont récupérés pour servir d'engrais. Vous remarquerez les tas de cendres et la pelle servant de chasse d'eau !!!

Il ne manque plus que la bombe Airwick pour que tout soit parfait !

Les chambres sont également décorées de nombreuses couleurs et les lits en pailles sont mis à même le sol. Une de ces chambres nous accueille le temps d'une nuit.
Dans les montagnes ladakhis, l'isolement et l'éloignement pousse évidemment à utiliser des panneaux solaires qui se développent de plus en plus. Une bonne chose pour le développement écologique.
D'un point de vue "sécurité", ou manque de sécurité, il est difficile de ne pas en toucher 2 mots. Non pas que dans les précédents pays cet aspect soit vraiment mieux, mais disons que j'ai souhaité aborder dorénavant ce sujet qui me semble être d'une grande importance.

Au Ladakh comme souvent ailleurs, elle est trop souvent négligée.

Et pourtant, la sécurité tout comme la santé par ailleurs sont essentielles. Travailler sur ces points au même titre que l'environnement, c'est participer à l'amélioration des conditions de vie de la population.

Une dernière pour la fin ...

(Survolez la photo).

 

< habitat précédent
habitat suivant >